;

Artisan

Devenir artisan ?

Créer ou  reprendre une entreprise, c'est le choix d'un mode de vie, pour vous et votre famille.

Connaissez-vous vos points forts et points faibles ? Avez- vous fait le bilan de votre savoir faire professionnel, de vos aptitudes commerciales, de vos aptitudes de gestionnaire, de votre environnement familial et humain ?

Vous-êtes vous posé les questions suivantes ?

  • Ai-je une expérience professionnelle suffisante pour exercer mon métier à mon compte ?
  • Ai-je le sens des responsabilités, une forte capacité de travail, le sens de l'organisation  ?
  • Mon entourage personnel me soutien-il dans mon projet ? 
  • Ai-je engagé des contacts avec les partenaires professionnels pour mon installation (comptable - banquier - organisation professionnelle - ...) ?

Sachez que les services de votre Chambre de métiers et de l’artisanat et plus particulièrement le Service Economique est prêt à vous rencontrer pour vous aider et déterminer un plan d'actions des étapes à réaliser :

  • Monter votre projet
  • Acquérir des connaissances lors d’un stage de préparation à l’installation
  • Simplifier vos formalités administratives
  • Conseiller votre jeune entreprise au démarrage de son activité
  • Accompagner votre entreprise tout au long de son développement

L'artisanat en France

L’artisanat, moteur de l’économie française

L’artisanat rassemble plus de 3 millions d’actifs partout en France. Le secteur de l’artisanat dépasse aujourd’hui le cap du million d'entreprises. Présent dans les secteurs de l’alimentation, du bâtiment, de la production et des services, l’artisanat rassemble plus de 510 activités différentes et occupe ainsi une place privilégiée dans l’économie française. L’artisanat, première entreprise de France, avec 100 000 embauches chaque année et le départ à la retraite de 300 000 actifs dans les 10 ans à venir, est un secteur créateur et générateur d'emplois.

Des entreprises à taille humaine

Les entreprises artisanales se caractérisent par leur dimension et la nature de leur activité. Elles emploient, dans leur majorité, moins de 10 salariés et doivent exercer une activité de production, de transformation, de réparation ou de prestation de service répertoriée dans le répertoire des métiers. 

Les artisans, des hommes et des femmes de savoir-faire

Qualifiés dans leur métier, les artisans sont les dépositaires de nombreux savoir-faire transmis essentiellement par le biais de l’apprentissage. Ce sont des chefs d'entreprise indépendants qui assurent, seuls ou avec leur conjoint, la responsabilité de l'entreprise. Ils travaillent dans un esprit d’initiative, d’innovation, à la recherche de la qualité, du respect de l’environnement et de la satisfaction du client.

  • un artisan est officiellement reconnu comme tel, s'il justifie soit d'un diplôme ou d'un titre homologué dans le métier exercé, soit d'une immatriculation au Répertoire des Métiers pendant au moins six ans.
  • un artisan devient maître-artisan lorsqu'il peut justifier de 10 années d'immatriculation au Répertoire des Métiers, soit  lorsqu'il est titulaire du brevet de maîtrise dans le métier exercé après 2 ans de pratique professionnelle.
  • un maître d'apprentissage confirmé est reconnu disposer des qualités pédagogiques et des compétences nécessaires pour former les apprentis. Ce titre est délivré par les chambres des métiers et de l'artisanat.
  • le titre d'artisan d'art est attribué à l'artisan dont l'activité est répertorié dans la classification des métiers d'art. Ce titre est délivré par les chambres des métiers et de l'artisanat.

L’artisanat implanté dans tout le territoire

Présentes de façon relativement homogène sur l'ensemble du territoire, les entreprises artisanales forment un tissu dense d'activités au service de la population, des entreprises et de l'économie locale. L'artisanat est un vecteur de l’équilibre des agglomérations, des villes  moyennes et des bourgs centres, tant par son poids économique que par sa contribution quotidienne à rendre ces quartiers chaleureux et dynamiques. Il est un élément essentiel de dynamisation économique du territoire rural et assure un rôle de service de proximité et un lien social indispensable et reconnu.

  • 31% des entreprises sont implantées en communes rurales
  • 41% dans les unités urbaines de moins de 200 000 habitants
  • 28% dans les communes de plus de 200 000 habitants

Dans les départements d’Outre-mer, l’artisanat est le moteur essentiel de l’activité économique locale.

Les métiers de l'artisanat

510 activités d'avenir tournées vers l'innovation

La diversité des activités de l’artisanat permet à chacun de construire son avenir à sa mesure. Il y a plus de 510 activités différentes, des plus traditionnels (maçonnerie, menuiserie, boucherie…) aux plus modernes (micro-électronique, son et image, génie climatique…) y compris les services (mécaniques, coiffure, confection…) et la création artistique (céramique, bijouterie, arts graphiques, décoration).

L’innovation et la recherche de la performance sont pleinement présentes dans les activités artisanales. Les artisans utilisent de plus en plus des matériaux innovants et mettent en oeuvre des techniques de fabrication performantes.

Pour plus d’information sur ces métiers :

    • Les métiers de l’alimentation : www.cgad.fr : confédération générale de l’alimentation en détail. La section artisanale de la CGAD fait valoir et défend les intérêts de quelque 290 000 entreprises artisanales de l’alimentation.

    • Les métiers du bâtiment : www.capeb.fr : confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment. Elle défend les intérêts des 343 000 entreprises du secteur. www.ffbatiment.fr : la FFB rassemble 42 000 artisans.

    • Les métiers de la production et des services : www.cnams.fr : confédération nationale de l’artisanat des métiers et des services. Elle regroupe plus de 430 000 entreprises.

    • Les métiers d’art : la SEMA est une association loi 1901 reconnue d'utilité publique qui a pour but de dynamiser le secteur des métiers d'art en France et à l'international.